Position de Champ-G sur le titre de psychothérapeute

Publié le 01.03.2013

En accord avec nos valeurs de liberté et de responsabilité individuelles, les organisations syndicales et les associations ont laissé le choix aux Gestalt-thérapeutes de déposer ou non leur dossier aux Agences Régionales de Santé, pour être reconnus par les commissions et figurer sur les listes officielles de psychothérapeutes.

 

La loi Accoyer et son décret d'application concerne uniquement l'usage du titre de psychothérapeute et non l’exercice de la psychothérapie.

En tant que Gestalt-thérapeutes, nous nous inscrivons dans le courant des praticiens formés à la psychothérapie relationnelle, qui répondent aux 5 critères définis par nos organisations syndicales (Affop, SNPPsy) et nos associations (SFG, CEG-t).

Ces critères, qui définissent le cadre de l'exercice de la pratique de la psychothérapie, sont plus exigeants que les critères sur lesquels s'appuie le décret.

La loi s'appuie essentiellement sur des connaissances en psychopathologie. Nous exigeons en plus, entre autres, une thérapie personnelle longue et approfondie, une supervision régulière de la pratique professionnelle par un psychothérapeute expérimenté et le respect du code de déontologie de la profession. Et aussi une formation approfondie à la psychothérapie, qui ne se limite pas à de la psychopathologie

Nous vous invitons à prendre connaissance des 5 critères de la pratique de la psychothérapie relationnelle en allant sur le site du SNPPsy ou de l’Affop.

Vous pourrez vous référer aussi au site de la Gestalt-thérapie pour connaître plus en détail la position des Gestalt-thérapeutes au sujet de la loi : www.gestalt-therapie.org

En résumé, nous avons décidé de maintenir et développer une conception de nos pratiques qui prenne en compte la complexité et la richesse de l'humain.

En accord avec nos valeurs de liberté et de responsabilité individuelles, les organisations syndicales et les associations ont laissé le choix aux Gestalt-thérapeutes de déposer ou non leur dossier aux Agences Régionales de Santé, pour être reconnus par les commissions et figurer sur les listes officielles de psychothérapeutes. La formation que propose Champ-G se situe dans ce cadre éthique et clinique.

C'est une formation de haut niveau incluant, en plus de la formation théorique en psychopathologie, une formation théorique singulière, et surtout une formation pratique, par l'expérience, en 3 étapes progressives (Cycle 1, Cycle 2 et Cycle 3).

Il n'est pas nécessaire d'avoir suivi le cursus universitaire de psychologie pour être formé à la psychothérapie relationnelle, et plus particulièrement à la Gestalt-thérapie du lien.

Notre cycle 1 inclut d'ailleurs un module "Ouverture aux sciences humaines", qui reprend les bases de la psychologie et la sociologie.

Il est en revanche nécessaire d'avoir entamé une thérapie personnelle approfondie (deux ans minimum pour entrer en cycle 2) et d’avoir un niveau de  formation bac + 2 ans (effectif ou par validation d’acquis).

Ce cursus universitaire est nécessaire pour avoir le droit de porter légalement le titre de psychothérapeute. Pour information, la formation à la Gestalt-thérapie incluant la psychopathologie, certains Gestalt-thérapeutes qui souhaitaient figurer sur les listes officielles ont pu, avec quelques compléments, obtenir ce titre.