Cycle 3 : stage "Relation thérapeutique"

Publié le 22.07.2011

Ce stage du Cycle 3, formation à la Gestalt-thérapie du lien, se déroule en 3 sessions de 10 jours chacune.

Public

Cette formation est ouverte, après sélection sur dossier et entretien, à tout praticien :

  • ayant finalisé le cycle 2 en Gestalt-thérapie (CHAMP-G ou autre institut de Gestalt agréé) ;
  • ayant effectué une psychothérapie relationnelle approfondie  en face à face (2 ans minimum).

Sous certaines conditions, des psychothérapeutes, en exercice dans d’autres méthodes que la Gestalt-thérapie, peuvent être admis à participer à cette formation


Orientation pedagogique

La psychothérapie naît d’une rencontre entre deux partenaires : un professionnel et un patient en demande, dont le développement est freiné, inhibé voire entravé par des difficultés personnelles et relationnelles. Le thérapeute aide le patient à entrer en dialogue, dans un cadre défini selon des règles et un espace-temps. La finalité de cette relation est de repérer les perturbations de contact qui se réactualisent dans la relation présente, d’en rechercher le sens et de relancer le processus de changement.

  • La psychothérapie gestaltiste... une théorie
    Elle s’appuie sur des fondements théoriques et philosophiques, s’étaye sur une conception du bien-être et de la souffrance et s’inscrit dans une stratégie d’intervention. Elle ne peut se réduire à une somme de techniques, ni  à un simple modèle à appliquer. Face à la complexité de chaque situation, le thérapeute doit être en mesure de créer des liens entre ce qu’il ressent, ce qu’il observe et ce qu’il comprend, grâce à un ensemble de références personnelles et théoriques.Cette formation est abordée à partir des bases de la Gestalt-thérapie du lien, issue des recherches de Gilles DELISLE dans une perspective intégrative ; elle s’articule en particulier autour de 3 axes : 
    1) la prise en compte phénoménologique de l’expérience immédiate de contact, issue des  fondements existentiels de la Gestalt-thérapie,
    2) une approche des théories éclairant les enjeux développementaux et l’étude de différents auteurs dont ceux de la psychanalyse des relations d’objet,
    3) une approche des neurosciences affectives permettant de mieux cibler les interventions pour une meilleure compréhension de la dynamique relationnelle et pour une meilleure prise en compte des souffrances liées au développement précoce.
  • La psychothérapie gestaltiste... une pratique
    L’accompagnement d’un patient est une œuvre originale et unique qui nécessite, pour le thérapeute, le développement de trois compétences essentielles : réflexive, somato-affective et interactive. Le thérapeute est, tel un artisan, capable de saisir la subtilité de chaque moment et de favoriser chez le patient la création d’une nouvelle forme.Cette formation propose une pratique supervisée à travers la conduite éprouvée d’une relation thérapeutique.Des duos thérapeutes-clients sont mis en place au cours des sessions de 10 jours et sont la base de l’application concrète de l’enseignement. Un superviseur accompagne de façon didactique ce duo pendant toute la durée de la session.

 

Programme

Cette formation intensive à la relation thérapeutique se poursuit pendant 3 années et réunit un groupe structuré de 12 à 20 stagiaires en 3 sessions de 10 jours en 2017 et 2018.

  • Chaque journée comporte 2 temps :
    - le matin :
    exposé théorique et exercices pratiques (et/ou un expérientiel avec un formateur suivi d’un temps didactique sur le thème du jour)
    - l’après midi :
    application en groupe clinique de 4 participants avec un superviseur les 1ère et 2e années puis un jour sur deux lors de la 3e année.
  • Chaque session est une étape dans le processus d'apprentissage.
  1.  Avril 2017
    Le début de la thérapie, la reproduction, l'enjeu d'attachement
    • Définition et finalité de la psychothérapie : la psychothérapie intégrative et la Gestalt-thérapie du lien
    • Début de la thérapie et 1er entretien : la mise en place de la relation, la demande du Client,  l’alliance, l’évaluation diagnostique multimodale  
    • La théorie révisée du Self.
      Le ÇA du client et du thérapeute, PANKSEPP et les émotions
    • Le ‘‘JE’’ et les modes de régulation du client et du thérapeute, modes créateurs ou conservateurs  
    • La personnalité ou matrice de représentation du champ soi-autre : qui je suis, comment je perçois le monde ?
    • La reproduction : les champs spatio-temporels du client et du thérapeute, les affinités thématiques et les inversions, l’externe et l’interne
    • Dilemmes de contact et enjeux développementaux
    • Les enjeux d’attachement à travers 3 auteurs : BOWLBY et les figures d’attachement, WINNICOTT et la mère suffisamment bonne, STERN et l’intersubjectivité, l’accordage
    • Neuro-dynamique des enjeux d’attachement : l’Identification Projective Adaptative, la régulation affective mère-enfant, client-thérapeute, l’affectivité mentalisante, repères avec SCHORE, COSOLINO, BATEMAN et FONAGY.

  2. Entre les sessions 1 et 2
    • Neurosciences affectives et enjeux d’attachement : acquérir et mettre en pratique entre la session 1 et la session 2   
    • Psychopathologie 1ère partie

  3. Juin 2017
    Le coeur de la thérapie, la reconnaissance, l’enjeu d’estime de soi
    • L’expérience relationnelle T- C : l’identification projective défensive selon différents auteurs (KLEIN,…).
    • La dysrégulation et le désaccordage dans la relation thérapeutique, de la reproduction à la reconnaissance. 
    • L’être-là du thérapeute : la présence phénoménologique, les données existentielles du thérapeute 
    • Le dialogue herméneutique : la co-construction de sens, les qualités herméneutiques du thérapeute 
    • Un thérapeute sensible aux dysrégulations et capable de contenir les transferts négatifs
    • L’ouverture multimodale à différents auteurs de la relation d’objet.
    • Les enjeux narcissiques : introduction à 3 auteurs, KOHUT, KERNBERG, MILLER…
    • Neuro-dynamique des enjeux narcissiques (SCHORE), les expériences précoces du HERM
    • Les étapes de la thérapie : honte, envie, rage, mépris.

  4. Entre les sessions 2 et 3
    • Entraînement à la pratique supervisée de 2 sessions de 2 jours (1 jour ‘‘ouverture théorique sur un auteur’’, 1 jour de pratique) 
    • ‘‘Les mots pour le dire’’ : apprendre l’art du dialogue herméneutique avec son client (3 jours)
    • ‘‘Psychopathologie’’ 2e partie (4 jours)

  5. 2018
    La fin de la thérapie, la réparation, l’enjeu Eros/Ethos
    • Le cadre thérapeutique, l’éthique et la déontologie du thérapeute
    • Ouverture aux problématiques sociales
    • Le travail thérapeutique de groupe 
    • Ouverture aux enjeux éros éthos : l’œdipe avec FREUD
    • Neuro-dynamique des enjeux éros éthos : traumas, perversions et abus
    • Le réaccordage, la réparation en thérapie ou l’élargissement de la conscience et l’ouverture à la nouveauté 
    • La relation thérapeutique optimale : intégrité, intimité 
    • La relation thérapeutique optimale : centration, fascination, prise de risque
    • La fin de thérapie : séparation, évaluation

  6. De mars à décembre 2018
    Année de professionnalisation
    • Supervision didactique de situations cliniques (4 sessions de 2 jours)
    • Méthodologie, tutorat de l’écrit intégratif, évaluation (3 jours)


Modalites pratiques

  • Organisation - Réf. RT 17-2
    - 3 sessions intensives de 10 jours 
    Chaque session est programmée sur 2 semaines de 5 jours (8 heures de travail quotidien, week-end libre).
    Les 2 premières sessions ont lieu à Roubaix et la dernière session en résidentiel (à confirmer).
  • Coût de la formation : compris dans le coût global du cycle 3